23% des moyennes et grandes sociétés françaises déploient des containers

23% des moyennes et grandes sociétés françaises déploient des containers

L’indicateur est issu du dernier sondage JDN / Club Décision DSI. Parmi les répondants ayant recours aux containers, une majorité les utilisent pour des environnements de développement et de test.

Au sein des moyennes et grandes entreprises basées en France, le recours à la technologie Docker s’intensifie. C’est ce qui ressort du dernier sondage JDN / Club Décision DSI / IT Research. 23,4% des répondants affirment utiliser des containers de type Docker, contre 15% il y a un an (lire l’article : Les DSI français se tournent massivement vers les containers).

Les principaux apports du container ? N’embarquant pas d’OS supplémentaire, à la différence d’une machine virtuelle, il est léger et peut par conséquent se lancer rapidement. Standardisé (grâce au format Docker), il se caractérise aussi par sa portabilité. Les grands clouds, tels Amazon Web Services, Microsoft Azure, Google Cloud Platform ou IBM Cloud, permettent d’ores et déjà cette portabilité. Qu’est-ce que cela signifie ? Eh bien qu’un container Docker, avec ses applications, peut passer aisément d’un de ces clouds à un autre.

Pour l’heure, une large majorité des décideurs informatiques consultés ayant recours aux containers choisissent de mettre en œuvre cette technique pour opérer des environnements de test et/ou de développement. Force est de constater néanmoins qu’une part non négligeable de répondants (37%) y a recours pour prendre en charge, aussi, des applications en production.

Méthodologie : ce sondage JDN / Club Décision DSI / IT Research a été réalisé entre le 27 septembre et le 17 octobre 2017 auprès de 486 décideurs informatiques (DSI, DOSI, directeurs de production…), tous membres du Club Décision DSI. Ils travaillent pour des organisations (privées ou publiques) de taille moyenne ou grande, de 300 à 50 000 salariés, dans 20 secteurs d’activité.

Lire l’article sur journaldunet.com